press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/28

« Pauvre Chaouin Lefebvre
Les oreilles décollées:
un jour il achètera une maison

il mettra des assurances dessus

et calissera le feu d'dans »

Yves Boivsert , Les Chaouins

Dans son exposition Acheter une maison, l’assurer et calicer le feu d’dans, l’artiste visuel Antoine Larocque s’inspire librement du livre Les Chaouins, un ouvrage du poète québécois Yves Boisvert. Publié en 1997 aux Éditions d’art Le Sabord, ce volume hérétique, chaotique, obsessif et inclassable fait partie du triptyque Culture périphérique. Le projet de Larocque se situe au carrefour de la recherche documentaire et du travail d’atelier. L’artiste crée des assemblages, amalgame des peintures à de la photographie, des textes et des objets trouvés. En mettant en lumière une certaine ruralité québécoise actuelle parfois mal aimée, sa série d'œuvres rend hommage à l’univers populaire duquel il est issu. Larocque nous donne à voir Les Chaouins de Boisvert sous un angle neuf et nous démontre que ces déshérité·es, ces bozos et autres sans-dessein constituent en fait la part inavouable de toute société.

14 septembre au 8 octobre 2022

Galerie Laroche/Joncas